Fabien Ansault

À Chamesson : La maison Cabinet de curiosités de Fabien AnsaultC’est avec un très grand plaisir que nous sommes allés à la rencontre de Fabien Ansault, artiste plasticien et designer graphique, afin de découvrir ce que sa

maison avait d’atypique. Et nous n’avons pas été déçus. Installé en Bourgogne au cœur du pays Châtillonais, depuis une dizaine d’années, Fabien a transformé son lieu d’habitation pour s’adonner à sa passion pour les cabinets de curiosités. Diplômé des Arts Décoratifs, il crée des objets de toute sorte,  en mode Art Brut à la façon de tout ce que l’on trouvait danss les cabinets de curiosité. Totems, bijoux, objets bizarres et fabuleux, peintures, etc.

Soyez curieux !

C’est l’injonction qui vous accueil à l’entrée de la maison qui est également un lieu associatif, espace culturel de débats et de rencontres. Pour être tenu au courant des manifestations organisées pour le maître des lieux, rien de plus simple. devenir membre moyennant une cotisation suivant vos possibilités. Avec son jardin affleurant les bords de la Seine alors qu’ici le fleuve n’est encore qu’une rivière paisible, vous dégusterez les préparations de Fabien accompagnées d’un jus de pomme bio de fabrication locale.

Derrière une vitrine dans le couloir de la maison de François Ansault à Chamesson.Les vanités de Fabien Ansault

C’est un mot qui a plusieurs sens en désignant tout d’abord le défaut d’orgueil et de prétention chez l’humain et de vacuité. Il provient du mot latin vanus ou encore vanitas qui désigne ce qui est vide et creux ou encore le vide, le frivole et l’insignifiant. Et puis c’est un thème artistique au XVIIe siècle qui rappel que nous sommes mortels et que notre condition est de finir. C’est sous la forme d’œuvres d’art, de bijoux, de tableaux ou de sculptures. Le sablier, les horloges et les bougies qui se consument  vous rappellent au temps qui passe. Les fleurs se fanent, la pierre se lézarde, les fruits pourrissent. Le crâne évoque l’approche de la mort.

Ces objets sont là pour rappeler aux vivants que malgré les richesses, les gloires et les actes qui les caractérisent sur terre, tout à une fin. Ainsi lorsqu’un général romain rentrait tout auréolé de ses triomphes, un chef vaincu se tenait derrière lui sur son char tenant au-dessus de sa tête une couronne de lauriers en lui murmurant à l’oreille « Memento mori ! Memento mori ! » ce qui signifie, souviens-toi que tu es mortel ! Souviens-toi que tu vas mourir ! pour lui rabaisser son orgueil.

Mais revenons-en à Fabien Ansault qui interprète ces vanités dans une version modernisée typée Art Brut. Courant artistique dont il se revendique. Tableaux recréés et vieillis artificiellement en sont des interprétations. Étranges animaux naturalisés, objets sous cloches et autres bizarreries sont ses propres créations. À noter, dans la salle de réception, un tableau magique dont le paysage change au gré de vos envies et des tours de manivelle.

Fabien Ansault dans son atelier au milieu de ses Curiosités en devenir.Un atelier nommé Boucherie

De grandes verrières comme un atelier d’artiste abrite une étrange collection de faux restes humains comme ici un pied pané avec son étiquette à l’ancienne qui indique le prix au kilo ou encore du saucisson Jésus et du mou de fumeur.  Toutes ces pièces horrifiques constituent l’ensemble d’une exposition organisée dans une boucherie rénovée de Châtillon sur Seine pour les 100 ans de la Première Guerre Mondiale. Cette exposition qui fit du bruit dans les environs appelait à dénoncer les horreurs de la guerre en général et à noter que la veille du vernissage, la vitrine de la boucherie fut vandalisée.

Mais n’en disons pas plus et arrêtez-vous aux Z’uns Possibles pour rencontrer Fabien et y faire vos propres découvertes. En attendant, faites un tour sur le site, la page Facebook et le compte Instagram pour se faire une idée de ce qui vous attend à Chamesson.

Les Z’uns possibles
2 impasse rive de seine
21400 Chamesson
tél. 03.80.93.21.61

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

Laisser un commentaire