Sa dernière bataille près de Paris

Pour les inconditionnels de Napoléon 1er, prenez la sortie Montereau-Fault-Yonne sur l’A5. Il y a livré un de ses derniers combats le 18 février 1814. Ses cavaliers du 3e Régiment de Hussards y effectuèrent une charge héroïque et durant cette bataille acharnée, ils arrachent la victoire aux Coalisés après avoir les avoir rencontrés quatre fois en cinq  jours entre Mormant et Nangis. 

Une statue commémorative

Sur le pont de la confluence entre l’Yonne et la Seine, se trouve à Montereau-fault-Yonne une impressionnante statue équestre de Napoléon. Y est apposée également une plaque commémorant la bataille qu’il livra sur les hauteurs.

Statue équestre de Napoléon commémorant une de ses dernières batailles à Montereau-fault-Yonne
Érigée entre les deux ponts qui enjambent la Seine et l’Yonne.

Le musée de la Faïence de la ville présente également une toute nouvelle salle qui lui est dédiée. Direction Surville sur les hauteurs de Monterau. En bordure de la route, un monument de pierre est élevé à la gloire du bataillon de gendarmes qui combattirent à cet endroit-là.

Œuvre de bronze édifiée en 1867 et créée par Charles-Pierre-Victor Pajol (1812-1896).  Le piédestal en granit est orné de deux hauts-reliefs en bronze dont l’un représente la charge héroïque de l’armée. Napoléon livra cette bataille depuis les hauteurs de Surville d’où il prononça la célèbre phrase « Ne craignez rien mes amis, le boulet qui doit me tuer, n’est pas encore fondu ». Après huit heures de combat acharné, Napoléon enlève les ponts de Montereau. C’est l’une des toutes dernières victoires de l’Empereur.

 

 

Infos pratiques

Office de Tourisme de la Communauté de Communes des 2 fleuves
29, avenue du Général de Gaulle 77130 Montereau-Fault-Yonne
Tél : 00(33) + 01 60 73 44 00 Fax : 01 60 57 24 51
www.cc2f.fr

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires

Laisser un commentaire