Une rivière dissimulée

Une rivière dissimulée

La Bièvre est toujours présente, l’eau de la rivière n’est paradoxalement presque jamais visible. Elle passe tantôt au-dessus de nos têtes, par un chassé-croisé d’aqueducs et tantôt sous nos pieds, au moyen de nombreuses canalisations. Utilisée pendant des siècles pour évacuer les eaux souillées par les activités riveraines, la Bièvre fait aujourd’hui l’objet de nombreux efforts pour lui rendre ses lettres de noblesse. Un parcours qui vous fera prendre de la hauteur ».  Durant votre parcours, partez à la découverte des richesses de la Vallée de la Bièvre et prenez le temps d’apprécier la Roseraie Départementale du Val-de-Marne qui possède plus de 3 177 variétés de roses anciennes et contemporaines.
la rivière était vouée à finir totalement recouvert pour cacher cet égout à ciel ouvert prisonnière qu’elle était des activités polluantes de tanneurs et autres bouchers au XIXe siècle.

Au XIIe siècle, la rivière était détournée en amont par les chanoines de l’abbaye Saint-Victor pour irriguer leurs terres et actionner leurs moulins à farine.

Sa dernière bataille près de Paris

Sa dernière bataille près de Paris

Pour les inconditionnels de Napoléon 1er, prenez la sortie Montereau-Fault-Yonne sur l’A5. Il y a livré un de ses derniers combats le 18 février 1814. Ses cavaliers du 3e Régiment de Hussards y effectuèrent une charge héroïque et durant cette bataille acharnée, ils arrachent la victoire aux Coalisés après avoir les avoir rencontrés quatre fois en cinq  jours entre Mormant et Nangis.  Lire la suite

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports
Google MapsItinéraires